Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Afriquedomtomnews  par Isabelle Gratien, journaliste Freelance

CEREMONIE EN HOMMAGE AUX DISSIDENTS ANTILLO-GUYANAIS A L'HOTEL DES INVALIDES LE 02 JUIN 2014

5 Juin 2014 , Rédigé par Isabelle Gratien Publié dans #évènements

HOMMAGE AUX DISSIDENTS ANTILLO-GUYANAIS, le 2 JUIN à L’HÔTEL DES INVALIDES à PARIS

Le lundi 2 juin s’est déroulée une cérémonie militaire par un hommage national aux dissidents Antillo-Guyanais. Cette cérémonie fut présidée par la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin et le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire , Kader Arif.

Cet hommage fut rendu en l’honneur des six dissidents invités à Paris et au 70 ème anniversaire du débarquement de Normandie à Ouistreham : Jeanne Catayée, Léon Léopold, Eugène Jean Baptiste, Salinière Ségor, Remy Oliny et Alexandre Lepasteur. Ces résistants volontaires sont partis de la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane rejoindre les troupes de la France libre du Général de Gaulle. Ils ont répondu à l’appel du 18 juin 1940 du « Général micro ». Une plaque commémorative fut dévoilée à l’hôtel National des Invalides .

Près de 5000 jeunes résistants volontaires appelés les « dissidents » d‘outre-mer se sont opposés au régime de Vichy du maréchal Pétain, sous l’autorité de l’Amiral Robert en s’évadant de leur île par bateau pour rejoindre les îles voisines telles que la Dominique et Sainte-Lucie. Puis formés aux USA pour arriver en Afrique du nord, ces jeunes dissidents débarquèrent ensuite en Normandie pour libérer la France du nazisme.

Cette histoire très peu connue est reconstituée dans le film d’Euzhan Palcy « Parcours de dissidents ». Présente à la cérémonie, un hommage spécial lui fut rendu.

La ministre des Outre-mer a déclaré dans son discours : « Ces héros de la dissidence, ces hommes et ces femmes , la France les a trop longtemps tenus à la périphérie de la mémoire de la Seconde guerre mondiale. Cet oubli était une injustice. Cette injustice, le président de la République a tenu à ce qu’elle soit réparée. »

Kader Arif souligna le courage héroïque de ces dissidents Antillo-Guyanais. Il conclut en s’adressant aux six dissidents : « cette histoire de la dissidence nous rappelle que vous appartenez à la grande et belle histoire de notre pays, à la mémoire nationale. Notre histoire est une et notre mémoire doit sans cesse le rappeler. »

Le secrétaire d’Etat a aussi rendu hommage à Félix Eboué qui à l’époque était gouverneur du Tchad ainsi qu’ancien gouverneur par intérim de la Martinique et gouverneur de la Guadeloupe. Félix Eboué a rallié les « trois glorieuses » : le Tchad, le Congo-Brazaville et le Cameroun à la France Libre en ayant répondu à l’appel du 18 juin du Général de Gaulle. Ce qui permit à celui-ci de constituer un gouvernement provisoire à Alger et devenir le chef de la résistance reconnu par Churchill afin de combattre le nazisme et libérer la France.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article