Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Afriquedomtomnews  par Isabelle Gratien, journaliste Freelance

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE : TOUSSAINT LOUVERTURE

26 Juin 2014 , Rédigé par Isabelle Gratien Publié dans #culture

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE UNE FIGURE EMBLEMATIQUE :
TOUSSAINT LOUVERTURE

Ecrit par Isabelle Gratien, journaliste

« En me renversant, on n’a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l’arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses. »

Le 7 juin 1802, Toussaint Louverture en montant sur le navire « le Héros » qui le déporta en France avec sa famille aurait prononcé ces mots. François-Dominique Toussaint est né le 20 mai 1743 dans l’habitationBreda,une plantation sucrière près du Cap-François, la grande ville du nord de la colonie (Haïti) et meurt en captivité le 7 avril 1803 au fort de Joux, à la Cluse-et-Mijoux (Doubs).

Il serait le fils d’un chef africain du Bénin déporté comme esclave. Durant son enfance, il bénéficie de la protection du gérant de la plantation, Baillon de Libertat, qui l’autorise à travailler non dans les champs mais à l’habitation comme contremaître. Il épouse une femme libre prénommée Suzanne qui lui donnera deux fils Isaac et St Jean. En 1776, il obtient son affranchissement à l’âge de 33ans. En tant qu’ancien esclave, Toussaint apprend à lire et écrire.

De par ses lectures, il est sans doute inspiré par le fameux livre de l’Abbé Raynal « L’histoire des Deux Indes » où l’on peut lire : « Il ne manque aux nègres qu’un chef assez courageux pour les conduire à la vengeance et au courage. Où est-il ce grand homme, que la nature doit peut-être à l’honneur de l’espèce humaine ? Où est-il ce Spartacus nouveau, qui ne trouvera point de Crassus ? Alors disparaîtra le Code noir. Et que le Code blanc sera terrible, si le vainqueur ne consulte que le droit des représailles ». Fin août 1791, Toussaint rejoint l’insurrection des esclaves du Bois-Caïman aux côtés du chef Biassou. En 1793, il se rallie aux espagnols pour renverser les français esclavagistes.

Après plusieurs victoires remportées, on le surnomma Louverture et devint général des armées du roi d’Espagne. Il proclama : « Frères et amis. Je suis Toussaint Louverture ; mon nom s’est peut-être fait connaître jusqu’à vous. J’ai entrepris la vengeance de ma race. Je veux que la liberté et l’égalité règnent à ~~Saint-Domingue. Je travaille à les faire exister. Unissez-vous frères, et combattez avec moi pour la même cause. Déracinez avec moi l’arbre de l’esclavage. » Votre très humble et très obéissant serviteur, Toussaint Louverture, Général des armées du roi, pour le bien public. L’île était occupée par la marine britannique et les troupes espagnoles.

Le 29 août 1793, le même jour que la proclamation de Toussaint Louverture, Sonthonax, commissaire de la République française proclama l’abolition de l’esclavage. Le 4 février 1794, le général Laveaux obtint de la Convention le vote du décret de l’abolition de l’esclavage. Toussaint Louverture comprit que les Espagnols ne voulaient pas abolir l’esclavage. Il lutta contre les troupes de ses anciens chefs. Pour les Britanniques, le combat fut plus difficile. Ils finirent par abandonner l’ile le 31 août 1798.

~~Le 9 mai 1801 Toussaint Louverture prit les pleins pouvoirs à vie en proclamant l’île comme une constitution autonomiste. Il s’adressa à Bonaparte : « Du premier des Noirs au Premier des Blancs ». Ne supportant pas cet affront, Bonaparte voulut reprendre le contrôle de l’île et décida d’envoyer son beau-frère, le général Leclerc avec une armée d’environ 25000 hommes. Celui-ci arrêta Toussaint Louverture sur une dénonciation de son lieutenant Dessalines. Toussaint fut soupçonné de complot et de rébellion ainsi que sa famille. Il fut incarcéré au fort de Joux, dans le Jura, l’un des endroits les plus froids de France où il finit par tomber malade et mourir.

Entre temps, la révolte continua sous les ordres de Dessalines et les Français (menés par le général Donatien de Rochambeau) durent évacuer Cap Français en novembre 1803 après la bataille de Vertières. Dessalines proclama l’indépendance d’Haïti le 1er janvier 1804. Toussaint Louverture fut incontestablement une grande figure historique pour l’émancipation des Noirs en Amérique.

A Paris, le 11 avril 2009, dans la crypte du panthéon , fut inaugurée une inscription gravée sur un mur en l’honneur de Toussaint Louverture qui commémore son combat pour l’abolition de l’esclavage. Cette plaque commémorative se situe près des tombeaux où reposent ensemble Victor Schoelcher et Félix Eboué. Le premier fut en faveur de l’abolition définitive de l’esclavage en France via le décret d’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848. Le second, Guyanais, petit-fils d’esclaves affranchis, devint compagnon de la libération par le Général de Gaulle en ayant répondu à l’appel du 18 juin 1940 pour la France Libre.

D’autres grands leaders Noirs ont marqué l’histoire tels que Martin Luther King ou Nelson Mandela. Le 10 mai représente la journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en métropole. C’est l’occasion pour la France métropolitaine d’honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l’abolition de l’esclavage. Cette date du 10 mai correspond à l’adoption par le Parlement, le 21 mai 2001, de la loi Taubira « reconnaissant la traite négrière transatlantique et l’esclavage en tant que crime contre l’humanité ».

Rendons hommage à ces hommes et ces femmes d’Europe, d’Afrique, des Antilles-Guyane et d’Amérique qui ont donné leur vie en répondant à l’appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE : TOUSSAINT LOUVERTURE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article