Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Afriquedomtomnews  par Isabelle Gratien, journaliste Freelance

Sénat : question orale sur les veuves de guerre par la Sénatrice Christiane Kammermann au Ministre

19 Juillet 2016 , Rédigé par Isabelle Gratien Publié dans #politique

La sénatrice Christiane Kammermann et Mme Gisèle Grosz,la Présidente de la comission de l'Union Fédérale des associations françaises d'anciens combattants et victimes de guerre et des jeunesses de l'union fédérale

La sénatrice Christiane Kammermann et Mme Gisèle Grosz,la Présidente de la comission de l'Union Fédérale des associations françaises d'anciens combattants et victimes de guerre et des jeunesses de l'union fédérale

A gauche Maitre Monique Boury , présente lors de la séance publique du 19 juillet au Sénat

A gauche Maitre Monique Boury , présente lors de la séance publique du 19 juillet au Sénat

à droite , Isabelle Gratien, journaliste, présente lors de la séance publique au Sénat

à droite , Isabelle Gratien, journaliste, présente lors de la séance publique au Sénat

En ce mardi matin 19 juillet, au cours de la séance publique au Sénat, la Sénatrice Christiane Kammermann a interpellé le secrétaire d'Etat au budget, M. Christian Eckert concernant les pensions d'indemnisation des veuves de guerre qui ne touchent qu'un forfait de 500 eur

Ce combat est mené depuis plusieurs années par l'association "l'UNION FEDERALE DES ASSOCIATIONS FRANCAISES D’ANCIENS COMBATTANTS ET VICTIMES DE GUERRE ET DES JEUNESSES DE L’UNION FEDERALE" représentée par le Président LEPINEY et dont la Présidente de la commission des anciens combattants se nomme Gisèle GROZS Ils étaient d'ailleurs présents pendant cette séance publique et attentif à la réponse du secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert.

Mme Christiane Kammermann a bien défendu le sujet en précisant l'urgence de la situation. Plusieurs veuves d'anciens combattants qui se sont occupés de leurs maris vivent actuellement sous le seuil de pauvreté bénéficiant uniquement d'une aide forfaitaire de 500 eur. Le droit à réparation a été évoqué , prévu dans l'article 1. Les veuves sont limitées depuis 1928 à un forfait de 500 eur.

En juin 2013, cela avait été évoqué mais remis en cause par le Général des Armées en 2014. Le Ministre compte réévaluer la question de financement pour 2017 .

Certaines veuves ont joué un très grand rôle auprès de leurs maris pendant la guerre. Prenons l'exemple de cette veuve de 93 ans qui fut ambulancière et qui risqua sa vie à transporter les blessés de guerre. De plus, elle a eu à s'occuper de son mari malade , ancien combattant.

On attend donc une réponse concrète dans les mois qui suivent afin de soulager ces veuves qui subissent une double peine :la perte de leur mari et une perte salariale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article